Le maquis de Vendresse-Omicourt

Agnès Tisserand

   

   Fondé par Henri Tardif, ce chantier forestier qui évita aux jeunes gens de partir pour le STO deviendra un maquis de l'OCM (Organisation civile et militaire). Il fut dénoncé par deux agents-doubles alsaciens. Agnès Tisserand raconte par le détail la vie de ce groupe d'hommes courageux et déterminés dont cinq, parmi tous ceux arrêtés au cours de la rafle du 20 septembre 1943, moururent. Un livre essentiel pour évoquer la résistance ardennaise.

Format : 15 x 21 cm, 96 pages

10 € + frais port Tarif 1 (clic ici) si nécessaire.

 

Lancement du livre

à Vendresse, le 9 décembre 2017

d'autres photos : clic ici